Partagez|
MessageSujet: Mon Réservoir à Pvs Dim 20 Aoû - 19:23
Admin
Nathaniel O'Connelly
ft.Garrett Hedlund

Âge : 32 ans
Statut sanguin : Mêlé et exorcisé dès ma naissance
Situation conjugale : Célibataire, en couple, marié(e), veuf(ve), divorcé(e)
Métier/études : ...
Entité abritée : ...
Pouvoir(s) :...
Arme(s) : ...
Aptitude(s) spéciale(s) : hacker pro, voleur, polyglotte & co...
Signes distinctifs : tatouage, cicatrice, yeux vairons & co...
Caractère

...

La Guerre & Moi

...


Mon Histoire


Il est des fois où j'en viens à me dire que tout cela n'est qu'un horrible cauchemar... Que je vais me réveiller et que rien de tout ce qui fait ma vie aujourd'hui n'existera plus. Que, enfin, je serais libre... Libre d'aller et d'agir comme bon me semble. Libre d'être, utopie ultime, l'unique maître de mon destin et non plus le jouet d'un destin pervers. Mais ce ne sont là que des divagations. Et si la vie est bien une question de choix je ne fais jamais que subir les conséquences de ceux qui, un siècle plus tôt, ont bouleversé à jamais la face du monde.  Les enfants paient pour les crimes de leurs parents. Et quand cela ne suffit pas alors la dette retombe sur les épaules des petits enfants... le premier qui ose me dire que j'ai de la chance je lui arrache le cœur !

Je suis un O'Connelly. L'héritier mâle d'une lignée maudite entre toutes. Mon grand-père paternel se prénommait Caleb. Un homme charmant si l'on prend soin de ne pas trop s'attarder sur son émérite carrière au sein de la mafia irlandaise. Et encore, ça, c'était avant que le bonhomme ne découvre que, contrairement à ce qu'il avait toujours pensé, la magie coulait dans ses veines ! Dangereux avant cette révélation l'homme ne le fut que plus encore après. Ne manquait plus qu'une histoire d'amour aussi compliquée qu'électrique avec l'une des héritières Gaunt et voilà la descendance vouée à un voyage sans retour pour les Enfers ! Alors, non, je ne m'étonne pas vraiment que, le 11 septembre 2001, lui et sa future compagne Leelee, furent aux premières loges. Que dis-je ! Eux, ils n'étaient pas de simples mortels spectateurs de l'horreur... Non... Eux en étaient les acteurs. Ceux sans qui rien ne serait jamais arrivé. Mais, contrairement à bien d'autres, eux surent se montrer assez malins pour ne pas en subir les conséquences ! Et quand tant d'autres furent arrêtés, jugés promptement et exécutés mes grands-parents, eux, prospérèrent. Et posèrent, peut-être inconsciemment, la première pierre de ce qui est, aujourd'hui et aux yeux du monde, ma réussite. Réussite... S'ils le disent... Je doute, cependant, d'avoir le même avis sur la question.

Pourtant, en ce monde où la majorité de l'humanité vit sous le joug d'un pouvoir totalitaire ou presque, mon frère et moi sommes nés libres. Et puissants. Une enfance où ni Seth ni moi ne manquâmes de rien. Une adolescence passée dans les rangs de cette Académie où les talents et les puissants de demain étaient repérés et formés. Oh oui ! Ma vie peut, en ce monde de chaos, sembler idyllique. Mais il suffit de passer de l'autre côté du miroir de mon existence pour comprendre que les choses ne sont jamais aussi simples, ni reluisantes, qu'elles le paraissent ! Ma famille ? Une meute de loups aussi enragés que leurs dents sont longues. Un microcosme étouffant où l'on nous apprit, à mon frère et moi, la haine bien plus que l'amour de son prochain. Une geôle immatérielle où, à coups de poings et de ceinture, on m'inculqua le goût amer de la plus dévorante des vengeances. J'aurais peut-être pu devenir poète, enseignant ou médecin mais les miens et le monde en décidèrent autrement et firent de moi un monstre destiné à gouverner. Un être voué à la solitude éternelle et dont les seuls  réelles amies se nommeraient « Destruction » et «  Trahison ». Ainsi en va-t-il du pouvoir. Depuis mon frère jusqu'aux trois seuls femmes que j'ai jamais sincèrement aimées sans oublier ces gens que j'appelais mes amis... Tous, je les ai trahis. Et, je n'en suis pas même désolé, cela ne s'arrêtera pas là. J'ai été trop loin pour pouvoir, encore, revenir en arrière... non ?

Aujourd'hui, j'ai réussi. Aujourd'hui je suis celui qui règne sur la ville de Paris. Un Grand Maître respecté le plus souvent parce qu'on le craint bien trop pour oser le contredire. Un homme devant qui l'on se courbe mais que l'on rêve d'égorger. Non, je ne suis pas un être aimé. Très loin de là même. Et si les Résistants ont toutes les raisons du monde de vouloir ma peau ils ne sont pas les pires de mes ennemis. Non... Comme toujours l'on est jamais aussi bien déçu ou trahi que par ceux qui nous sont proches et que l'on a commis l'erreur d'apprécier. Voir même d'aimer. Si dans les rangs de mes miliciens je sais leur loyauté totale et réelle je me méfie bien plus de tous ces courtisans modernes qui gravitent dans mon sillage et n'ambitionnent rien de moins que de prendre ma place. Eux, je m'en agace mais je sais que, d'une manière ou d'une autre, je parviendrais à les museler. Moins évident dès qu'on vient à parler du cercle, plus que restreint, de mes intimes. Mon frère, sous ses dehors encore dociles, rêve de me voir trépasser et, tant qu'à faire, par sa main.La femme que j'ai eu la faiblesse d'épouser et dont j'ai reconnu le bâtard sorcier ? La plus parfaite des complices dans ma course au pouvoir mais peut-être bien celle qui me tuera si jamais elle venait à découvrir mes, déjà nombreuses, trahisons. Et puis il y a Neil... Celui qui, depuis mes tous premiers pas, fut pour moi le meilleur des amis, ce frère que Seth ne sut ni ne put jamais être. Oui, Neil compte énormément pour moi. Mais deux hommes qui se ressemblent tant ne sont-ils pas voués à, au final, s'opposer et se combattre ? Parce que le pouvoir ne se partage pas et que nous n'en avons, l'un et l'autre, bien trop conscience ! Et puis, surtout, elle. Ce que Neil lui a fait endurer et que je me suis jurer de lui faire payer même si, dans mes rares moments de lucidité, je sais être tout aussi fautif que lui. Peut-être même bien plus encore d'ailleurs. Mais, je vous l'ai déjà dit : le pouvoir justifie tout. Même le pire. Surtout le pire.

Je m'appelle Nathaniel O'connelly et, comme le désiraient tant les miens, je suis aujourd'hui un monstre. Un simple être humain qui a sacrifié tout et tout le monde pour en arriver là et devenir un puissant parmi les puissants. Celui dont le royaume se nomme aujourd'hui Paris mais qui, dans le secret de ses pensées, rêve déjà de plus. De tellement plus. Quand la nouvelle aube que Neil, Astrid et moi désirons tant viendra . Quand, une nouvelle fois, les peuples se chercheront un guide alors je serais là. Mégalomane ascendant despote, moi ? Oui. Mais que pourrais-je être d'autre ? Un homme heureux, amoureux de celle qui m'est depuis toujours interdite. Un père, un vrai, pour cette enfant que nous avons eue mais que je me défends si souvent de voir de peur de la mettre en danger. Oui, je pourrais être tout cela. Je souhaiterais être tout cela. Mais je ne le peux pas. Dans une autre vie, peut-être...

Vous vouliez savoir qui je suis ? Rien de plus qu'une énième victime de cette guerre qui détruit tout et tout le monde.

avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 25/03/2017
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://sevenrebornspring.forumactif.com
MessageSujet: Re: Mon Réservoir à Pvs Dim 20 Aoû - 19:30
Admin
Mes Amis, Amours, Emmerdes...

Nala "Mon Fruit défendu"

"Lorsque les gens parlent d'elle, c'est toujours en utilisant son fichu matricule... Ce putain de numéro qui lui fut donné et tatoué lorsque, du statut de cobaye, elle passa au rang de jouet entre les mains du Nouvel Ordre. Une enveloppe humaine qui renferme ce qui ne l'est absolument pas. Quoi ? Une Entité qui, lors des événements de 2001, fut chassée hors des chairs de son hôte mais qui, contrairement aux autres, ne disparut pas et fut maintenue en captivité. Avant qu'un petit génie ne parvienne à lui offrir un corps. Et quel corps ! Je pourrais mentir, aux autres et à moi-même... Je pourrais sûrement trouver des excuses pour justifier mon attachement à celle que j'ai baptisée Nala... Mais je ne le ferai pas.  J'aime Nala. Totalement et viscéralement. Et quand j'ai eu la bêtise de croire les mensonges de Tosca... Quand j'ai eu la faiblesse de les laisser, Neil et elle, la torturer au point de la laisser pour morte... J'ai merdé. Gravement merdé ! Et, croyez le ou non, mais je ne me pardonnerai jamais pour ça ! Pas plus que je ne me pardonnerais ces années d'errance qui furent ensuite les siennes.  J'ai abandonné Nala ! Et quand je découvris la vérité, la retrouvais enfin, c'était une loque paumée, droguée au bord de la perdition et de la folie la plus destructrice qui soit. Des mois ! Pratiquement toute une putain d'année ! C'est ce qu'il me fallut pour parvenir à la ramener, à la remettre sur son pieds et, oui, à commencer à regagner sa confiance.  Et encore, parfois j'ai peur qu'elle se méfie encore... Pourtant... Pourtant je l'aime et Nala n'imagine sans doutes pas à quel point ! Pour elle, et notre fille, ne suis-je pas prêt à trahir jusqu'à ma femme, mon meilleur ami et, même, le Nouvel Ordre ? Si ça c'est pas une preuve ! Manque plus qu'à lui faire comprendre et, là, c'est pas simple ! Rien n'est jamais simple avec elle ! Plus bornée qu'elle ? Je ne connais pas ! Plus insupportable, non plus ! Mais j'y peux rien : je l'ai dans la peau et c'est pas prêt de changer ! "



Seth " Mon frère plus à la mort qu'à la vie"

"Nous partageons le même sang mais nous ne pourrions être plus différents. Des frères qui, dès leur naissance ou presque, furent élevés en rivaux parfaits. Si l'un réussissait alors l'autre était, pour contrebalancer, humilié et blâmé pour son incompétence, son manque navrant de talent. Un seul d'entre nous pouvait s'élever dans la lumière tandis que l'autre serait condamné aux ténèbres et à la disgrâce apparente. Mon statut d'aîné choisi pour nous. Achevant de creuser entre entre nous le plus profond des fossés. Celui qui, plus jamais désormais, ne saura être comblé. Alliés de circonstances nous servons loyalement le Nouvel Ordre. Mais jusqu'à quel point ? Seth a infiltré la Résistance et je le connais assez pour deviner qu'il n'est pas loin d'adhérer à leurs idéaux utopistes et humanistes. Même si, et c'est bien là le comble acide de nos vies à tous deux, Seth a toujours, et de très loin, été le plus monstrueux des deux. Celui qui, si je n'y prends garde ou ne le devance, pourrait bien, demain, me mettre à mort. Une ambition tardive peut-être ? Non. Une envie irrépressible de vengeance ? Assurément ! Finalement le combat final qui ne manquera pas d'avoir lieu un jour nous permettra-t-il, enfin, de déterminer lequel de nous deux est le digne hériter des O'connelly. "



Nina " Ma traîtresse de belle-soeur"

"Il est de ces êtres qui, dès qu'on les voit vous inspire les plus nobles des sentiments. Ceux qui, au fil du temps et des épreuves, sauront vous prouver leur loyauté, justifiant de leurs actes la confiance que vous aurez su leur offrir. Et puis il y a les autres. Ceux qui, comme Nina, ne seront jamais qu'amère déception et cruelle trahison. Enfants, j'appréciais sincèrement cette fille dont j'aurais presque pu deviner qu'elle finirait par s'éprendre de mon cadet. Mais nous avons grandi, nos caractères se sont forgés et nos ambitions, plus démesurées les unes que les autres ont, elles, fini par nous éloigner. Nina aussi a infiltré la Résistance et sa mission se déroule si bien qu'elle a réussi à se hisser au plus haut de la hiérarchie de son réseau. Elle est maintenant assise à la droite de son cinglé de cousin ! Merveilleux, non ? Non ! Car je n'ai pas la moindre confiance en Nina. Redoutable de par son intelligence et sa monstruosité soigneusement dissimulée derrière son faciès angélique cette femme est une épine à mon pouvoir encore plus qu'au cœur de mon idiot de frère ! Je le sais : un jour Nina me trahira. L'a même sans doutes déjà fait. N'est-ce pas elle qui a été avertir Neil et, pire, ma femme que Nala était toujours en vie ? Rien que pour cela je dépècerai cette salope ! Et si elle pense, aspirante mégalomane, pouvoir pousser son époux à s'emparer de mon poste et de ma fortune qu'elle se méfie ! Je n'en suis pas arrivé là par hasard ! Alors, non, les tuer elle et mon frère, ne me posera pas le moindre cas de conscience. Au contraire j'en éprouverais la plus grande des satisfactions. Celle que j'irais volontiers célébrer en crachant sur leurs tombes. C'est clair ? "



Astrid " Ma complice & ma femme...
enfin sur le papier !"

"Elle m'a, depuis toujours, fascinée. Elle dont l'intelligence n'aura jamais d'égale que sa cruauté. Si je suis devenu, à force d'efforts et de sacrifices, un monstre Astrid, de son côté, l'a toujours été.Mentir, tricher, manipuler et, même, tuer si cela lui paraissait utile ? Autant d'arts que mon épouse maîtrisait déjà bien avant même d'avoir atteint l'âge adulte. Rien d'étonnant je suppose qu'elle ait, pendant de si nombreuses années et jusqu'à en friser le ridicule, jeté son dévolu sur celui qui ne la regarda jamais : Neil. Moi ? Je ne fus jamais qu'un lot de consolation. Mais, contrairement à ce que tout le monde pense, je n'en ai jamais conçu la moindre tristesse ni même la moindre once de jalousie. Après tout, de mon côté aussi, Astrid n'était pas, et de très loin, mon premier choix mais celui fait sous le coup de l'ambition... et de ma lâcheté à écouter mon cœur. Astrid et moi nous mariâmes en secret. Juste avant qu'elle n'ait cet enfant que je reconnus comme le mien et que nous avons prénommé Jeremiah. Et, même si l'amour ne rime pour nous qu'avec sexe et sang, notre couple est solide. Cimenté par notre passion immodérée du pouvoir. Tant que nous serons utiles l'un à l'autre alors les choses perdureront. A moins que ce ne soit la possessivité maladive de ma femme qui ne finisse par nous séparer ? Connaissant ma fourmi préférée je doute qu'elle voit d'un bon œil ma relation avec Nala. Je ne pourrais que lui donner ce conseil aussi avisé que sincère : qu'elle laisse la mère de ma fille tranquille ou je pourrais, moi aussi, montrer les crocs. Et dévoiler l'un de ses, si nombreux, honteux et vilains petits secrets ! Après tout rien que l'identité du père naturel de Jeremiah pourrait en surprendre plus d'un ! Et en décevoir plus encore ! "



Roxanne  " Mon insupportable & bien trop intelligente Belle-mère"

"A en croire ma chère épouse sa mère ne serait qu'un immonde amalgame d'hormones depuis longtemps périmées et de neurones usagés plus bons à rien... Vrai sur la première partie mais on ne peut plus faux sur la seconde. Son génie, mon épouse le tient de sa mère et c'est bien ce qui fait de Roxanne un danger que Neil ferait bien de ne pas négliger.! Car je ne crois pas un seul instant que cette femme puisse être loyale à qui que ce soit hormis elle-même. Que cherche-t-elle réellement en demeurant obstinément au sein de cet ordre qui ne veut plus d'elle et le lui fait largement comprendre ? Certainement pas à soutenir sa fille ni même Neil contrairement à ce qu'elle affirme si bien. Si je devais donner mon avis je dirais que, en bon génie, Roxanne entend faire imploser le Nouvel Ordre de l'intérieur. En réalité... je dirais que cela m'arrangerait presque. Qu'elle foute tout en l'air ! Ainsi je n'aurais qu'à passer et enfin apparaître dans la lumière tel le Sauveur, non ? En attendant, et que j'ai raison ou non, j'aurais un marché à proposer à Roxanne : je m'assure qu'Astrid et Neil restent loin de ses affaires et, en échange, elle nous aide Nala et moi. Notre fille est malade... possédée disons. Et, j'en suis malheureusement persuadé, seule Roxanne peut l'aider. ."



Neil " Mon frère depuis toujours mais mon ennemi de demain ça c'est couru d'avance..."

"Deux enfants rieurs et aux yeux emplis de rêves. Voilà ce que nous étions lui et moi. Avant que nous ne permettions, si complaisamment, la machine implacable du Nouvel Ordre déchiqueter notre innocence. Pour mieux commencer à faire de nous ces monstres que nos parents rêvaient tant de nous voir devenir. Neil s'y révéla. Vraiment et totalement. Et je crois que je ne l'en admirais que plus encore de pouvoir, ainsi, étouffer l'humain en lui pour ne jamais laisser que la bête s'exprimer. C'est lui qui s'imposa, tout naturellement, comme notre leader aussi incontesté qu'incontestable. Lui qui, de par son amitié, me permit de me hisser à son niveau pour mieux m'asseoir ensuite à sa droite. Nous formons le plus solide des duos. A lui la lumière éclatante et les mondanités civilisées et ennuyeuses. A moi les ténèbres libératrices et protectrices qui dissimulent aux yeux de tous les pires des crimes et des complots. Oh oui ! Entre Neil et moi l'équilibre est aussi parfait que l'amitié est solide et sincère. Et, aujourd'hui encore, j'espère que notre amitié saura surmonter les différents que nos ambitions si similaires ne manqueront pas de susciter. Je sais que nous le souhaitons tous les deux... Mais si cela ne devait pas être alors la raison, de mon côté, porterait le prénom de Nala. J'ai pardonné Neil pour ce qu'il a, trop souvent, fait endurer à cette femme. Je ne pardonnerai plus. "



Tosca " Mon premier amour & ma plus grande erreur"

"Il ne faut jamais se fier aux apparences... et ne jamais accorder trop vite sa pleine confiance ! Voilà bien les deux leçons que je reçus de Tosca et qui me laissèrent exsangue et franchement amer. Elle pouvait trahir le Nouvel Ordre je n'en aurais rien eu à foutre ! Rien de rien ! Il lui aurait suffi de demander et je l'aurais protégée ! Elle qui, à l'époque, comptait plus que tout et que n'importe qui pour moi. Pour elle j'aurais pu oublier le côté sorcier de son sang. Pour elle j'aurais pu tout oublier même ! Mais Tosca est allée trop loin le jour où elle causa la perte de Nala. Au début j'ai cru ce qu'elle disait... je l'ai crue quand elle affirmait que Nala n'était qu'une taupe à la solde de la Résistance... Mais c'était faux ! Tosca mentait. Na la était innocente mais quand je le découvris il était trop tard pour la sauver. Et, ça, je ne pourrais jamais le pardonner à Tosca. Alors croyez-moi, entre cette pétasse et moi, les choses sont très loin d'être réglées ! Pour avoir trahi le Nouvel Ordre... et plus encore pour m'avoir trahi moi, je jure de mener cette sorcière au bûcher et de me délecter du spectacle des flammes venant lécher sa peau et dévorer ses chairs. Sois maudite Tosca ! "



Eden " Le fruit de nos erreurs à tous"

"Je crois que si j'étais encore capable de compassion alors je plaindrais sincèrement cette fille. Entre l'intérêt malsain et carrément déplacé qu'elle inspire à Neil, sa relation passionnelle maudite avec Roméo et son rapprochement étrange avec Adrien le repenti... Eden voudrait se suicider qu'elle ne pourrait être mieux partie ! En fait, et à bien y réfléchir, je doute qu'elle soit aussi folle que les gens le pensent si souvent. Je pense même qu'elle est brillante. Mais dangereusement handicapée par sa nature des plus complexes. Même Neil n'a pu encore en obtenir la preuve tangible mais, nous le devinons tous, Eden est bien la « fille » des Entités. Leur création quoi... Maintenant la question est de savoir dans quel but l'ont-elles créée ! Nala me jure qu'elle l'ignore et je la crois. Franchement je me ficherais même éperdument du sort de cette perruche … si je ne craignais pas que cela ait des retentissements désastreux sur ma fille Eliza et sur sa mère. Je ne saurais l'expliquer mais je suis persuadée qu'elles sont liées. Que toutes les Entités et tous les Elus sont liés. Et que ce qui arrive à l'un a des répercussions sur les autres. Et vue la facilité avec laquelle Eden arrive toujours à se foutre dans la merde j'ai du souci à me faire ! C'est pour cela que, contrairement à ce que tout le monde imagine trop bien -Neil compris- je protège à ma façon la petite Princesse. Au point que, jour après jour, nous en venons à nous rapprocher. Nous, finir amis et alliés ? Et pourquoi pas ? Pas sûr, cependant, que Roméo approuve cette amitié naissante et, je le jure, presque désintéressée. "



Romy/Gaëlle " Ma bien trop efficace conscience"

"Celle qui s'appelait Romy a vu le jour et a grandi au sein de l'Ordre. Elle était de ces petites princesses mystérieuses dont on ne savait rien. De ces pupilles orphelines que les Grands Maîtres protégeaient plus que jalousement. Et, hormis Eden, elle était la seule pour qui Neil eut jamais éprouvé le moindre sentiment sincère et protecteur. Mais, aujourd'hui encore, j'en ignore les raisons. Tout ce que je sais c'est que, lorsque Neil apprit que Romy avait rejoint la Résistance en compagnie de son Damien il entra dans une fureur noire... et me chargea, moi, de châtier cette traîtresse. Oui, j'ai traqué Romy et ait organisé sa disparition en la faisant passer pour morte. C'est aussi moi qui l'ait conditionnée. J'espérais pouvoir la retourner, en faire un espion à notre solde. Mais les choses ne se sont pas vraiment passées comme je l'espérais ! Romy s'est... dédoublée. Pas uniquement dans sa tête, non... Gaëlle existe vraiment elle aussi ! Ne me demandez pas pourquoi ni comment, je n'en ai pas la moindre foutue idée ! Et les principales intéressées non plus d'ailleurs ce qui rend les choses savoureusement ironiques. Neil entend bien exploiter cela. Manipuler Gaëlle jusqu'à la corde et, je sais que mon meilleur ami le souhaite, ramener Romy au Nouvel Ordre et, quelque part, à lui. Moi, c'est tout l'inverse ! Romy est trop dangereuse pour être laissée libre. Gaëlle, en revanche, je l'aime bien. Pire, cette fille me touche et si je m'écoutais je dirais que nous sommes presque devenus amis tous les deux... un comble, je sais ! Ce qu'il adviendra de tout ça ? J'en sais rien mais je doute que cela soit bon pour qui que ce soit. "



Adrien " Un repenti un peu trop parfait"

"Je vais, pour une fois, me montrer aussi direct que circonspect dans mes propos : je hais ce type ! Ce qui, chez moi, ne laisse jamais que présager le pire... du pire. De nos affrontements remontant au temps où Adrien appartenait encore à la Résistance, mon corps garde plus d'une cicatrice. Bien plus douloureuses pour mon orgueil que mes viscères remarquez... Et puis Adrien a été exorcisé et si bien conditionné qu'il est aujourd'hui l'un des plus efficaces lieutenants que j'ai à ma disposition. Un comble et pas forcément le plus à mon goût ! Cependant je fais avec et, je dois bien le dire, je n'ai jusque là pas eu à le regretter. Oh je ne suis pas aussi débile que ma réputation le prétend si bien et je reconnais que les probabilités que ce repenti modèle nous joue la comédie sont élevées ! Mais d'un côté j'ai confiance en Neil et si quelqu'un peut réellement, et pleinement, rallier Adrien à notre cause c'est bien mon meilleur ami. Et, de l'autre... si jamais Adrien se révélait bel et bien être un traître... Alors il paierait le prix de ses fautes. Sauf que, cette-fois, il ne s'en relèverait pas. Quel dommage ? Tout dépend pour qui je suppose... Pour sa femme Gaëlle, peut-être. Et encore... Pour moi ? Je crois que j'en soupirerais d'aise ! Il y a quelque chose chez Adrien qui inquiète, terrifie même, ma fille. Au point qu'a chacune de leurs rencontres, heureusement très rares, Eliza en pique une putain de crise de nerfs ! Comme si … Non, c'est impossible ! Ma fille ne réagit aussi violemment qu'en présence d'une Entité ou de son hôte. Et encore... il faut qu'elle considère ces derniers comme des ennemis ! Alors... Adrien ne peut pas être un Elu, n'est-ce pas ? Pour ce que cela changerait de toutes façons ! Cela ne ferait qu'ajouter une raison de plus à ma liste de motifs tout trouvés pour le réduire en charpie à son premier faux pas. J'ai dit que je conchiais ce type ? Il est parfois bon de répéter les choses ! "



Roméo " Un danger bien trop sous estimé"

"Oh oui, cet homme est un paon aux plumes bien trop lustrées et dont le principal talent semble résider dans sa capacité à foutre les nerfs de Neil en boule ! Mais il est loin, très loin, de n'être que cela. Et lorsqu'il ne cède pas à ces pulsions bien trop intempestives que lui inspirent ses sentiments violents pour les siens, Eden en tête, je dirais même que Roméo est un soldat émérite. Lui et moi nous sommes déjà confrontés, affrontés. Et, je l'admets, Roméo m'a donné du fil à retordre. En d'autres circonstances nous aurions sans doutes pu nous entendre... Mais le destin semble en avoir décidé autrement. Roméo, est sur ce point c'est un crétin, s'imagine que je suis l'un de ses pires ennemis, que je passe ma vie à vouloir foutre en l'air la sienne, celle de sa famille et de ses potes résistants. Sans compter celle, évidemment, de sa petite princesse chérie... Pardon de blesser son bien grand orgueil mais j'ai bien mieux à foutre de mon existence ! Et si ce type prenait la peine de réfléchir calmement deux secondes alors peut-être réaliserait-il que lui et moi avons bien plus à gagner en nous alliant qu'en nous opposant tout le temps aussi frontalement ! Oui, d'accord, j'appartiens au Nouvel Ordre. Oui, aussi, Neil est mon ami. Mais Roméo et moi partageons une chose que personne ne peut comprendre : l'amour inconditionnel et irrationnel d'une femme pas totalement humaine. Voir même pas du tout humaine. A côté d'elles même les plus puissants des Elus sembleraient inoffensifs ! Et lorsque la nature d'Eden sera connue de tous alors elle deviendra une proie qui n'aura d'autres choix que de fuir ou de crever. Comme Nala. Peut-être devrais-je prier ou agir pour que ce moment arrive vite ? Ainsi Roméo ouvrira-t-il les yeux et acceptera-t-il l'alliance que je suis tout prêt à lui proposer ? Nous aurions, l'un et l'autre, tout à y gagner. Et nos femmes aussi ! "



Damien " Mon reflet au sein de la résistance"

"Des trois cousins il est, paradoxalement, celui avec qui je m'entends le mieux. Ce qui, pour qui sait ce que je n'ai eu de cesse, et de plaisir, de faire endurer à son épouse, peut paraître plus qu'étrange. Mais ce n'en est pas moins la vérité. Damien et moi nous ressemblons bien trop, aussi bien dans le fond que dans la forme, pour que je n'éprouve pas pour ce rebelle une admiration certaine et une certaine sympathie. Ce qui, loin de nous rapprocher, a fait de nous les meilleurs des ennemis. Tout comme moi il était un pacifiste rêveur que son sang et son enfance ont mué en monstre parfait. Sans pitié, morale ni le moindre scrupule, Damien est de ceux qui ne reculeront devant rien ni personne pour atteindre leurs objectifs. Je respecte cela. Tout comme je respecte sa volonté farouche de récupérer sa femme. Mais, question... mon ami sait-il ce qu'il en est vraiment de sa femme ? Damien sait-il que sa si impétueuse et volcanique Romy et la trop douce et trop bonne donzelle prénommée Gaëlle ne sont qu'une seule et même personne ? Je parie qu'il l'ignore. Contrairement à moi qui hurle de rire à l'idée de voir sa tête quand il comprendra que son cousin Adrien et lui sont mariés à la même femme ! Ca, c'est un duel au sommet auquel je rêve d'assister ! D'ici là... hormis le plaisir de nous affronter à chaque occasion possible Damien peut compter sur moi pour tout faire afin que son cousin et lui trouvent, sans cesse, de nouvelles et viscérales raisons de se déchirer. Après tout j'ai toujours aimé l'adage «  Diviser pour mieux régner ». Pas eux ? "



Markus

"On the other hand, we denounce with righteous indignation and dislike men who are so beguiled and demoralized by the charms of pleasure of the moment, so blinded by desire, that they cannot foresee the pain and trouble that are bound to ensue; and equal blame belongs to those who fail in their duty through weakness of will, which is the same as saying through shrinking from toil and pain. These cases are perfectly simple and easy to distinguish. In a free hour, when our power of choice is untrammelled and when nothing prevents our being able to do what we like best, every pleasure is to be welcomed and every pain avoided. But in certain circumstances and owing to the claims of duty or the obligations of business it will frequently occur that pleasures have to be repudiated and annoyances accepted. The wise man therefore always holds in these matters to this principle of selection: he rejects pleasures to secure other greater pleasures, or else he endures pains to avoid worse pains."




avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 25/03/2017
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://sevenrebornspring.forumactif.com
Mon Réservoir à Pvs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» caractéristiques espace
» Wc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Purgatoire :: Split-
Sauter vers: